histoire de melody nelson

Aujourd’hui son titre résonne comme une évidence, Histoire de Melody Nelson (1971) est le plus grand album de Serge Gainsbourg, et sans doute un des meilleurs disques écrits en français. Il est le fruit d’un célèbre travail d’écriture avec Jean-Claude Vannier, et d’une superbe mise en scène cinématographique. « Un petit animal/ Que cette Melody Nelson/ Une adorable garçonne/ Et si délicieuse enfant / Que je n’ai con/ nue qu’un instant« . Jouant des vingt ans qui les séparent de Jane Birkin, Gainsbourg multiplie les références à Lolita de Nabokov et à son tuteur « nympholeptique », s’inspire des Décadents du XiXe siècle et nous livre le premier vrai poème symphonique de l’age pop. C’est l’histoire d’amour fatale entre un homme mûr et une jeune fille de quatorze automnes et quinze étés, qui trouve son expression visuelle dans la réalisation cinématographique et climatique de Jean-Christophe Averty. Comme lui, le réalisateur aime défier le conformisme audiovisuel et se passionne pour la peinture moderne – à laquelle il consacrera d’ailleurs ses derniers documentaires.

Entre long clip et film musical, on y voit Serge Gainsbourg et Jane Birkin jouant les scènes de l’album, évoluant soit sur des décors de studio, soit sur des peintures ou d’autres graphismes de style psychédélique, délicieusement kitch. Averty utilise l’incrustation de personnages filmés sur fond bleus avec un décor dessiné ; ce sont les tableaux de Salvador Dali, Max Ernst, René Magritte, Felix Labisse, Paul Delvaux et du Douanier Rousseau. Définissant plus qu’une musique, Serge Gainsbourg apparaît ainsi comme un dandy animé par la mise en scène de soi, la transgression des valeurs établies et le privilège de l’art sur la vie. Ce sont sept petits films mythiques soigneusement glanés à droite et à gauche, ils y sont tous « Melody » (ci dessous), « Ballade de Melody Nelson« , « Valse de Melody« , « Ah! Melody« , « L’hôtel particulier« , « En Melody » et « Cargo culte« … Melody Nelson a des cheveux rouges et c’est leur couleur naturelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>