Cannons Jug Brothers | Robert Crumb

Alors qu’on nous rabat les oreilles chaque semaine avec la nouvelle sensation folk venue d’outre-atlantique – ça en deviendrait presque agaçant – un objet sonore non identifié est arrivé sur ma platine. Les héros du blues, les grands du jazz, et les pionniers de la country, tous illustrés par Robert Crumb. Il était temps de leur rendre hommage.

Tout ceux qui connaissent l’œuvre de Robert Crumb connaissent aussi sa passion pour la musique. Le chef de fil du mouvement américain des underground comix, est le créateur de la pochette de l’album Cheap Thrills de Big Borother & the Holding Co. (avec Janis Joplin), de Fritz the Cat, et de Mr Nostalgia notamment, qui narrait à la première personne la collectionnite aigüe d’un fan de blues rural des années 30 et un dévouement acharné autour d’un des bluesmen les plus influents du Mississippi, Charley Patton. C’est que Robert Crumb est un personnage attachant, un vieux monsieur en quête d’authenticité, aussi bien dans ces histoires dessinées qui ont révolutionné le genre dans les années 70 que dans sa quête de trésors cachés sur les sillions de quelques vieux 78 tours poussiéreux.

Dans la très belle introduction du réalisateur Terry Zwigoff, on apprend comment Crumb et lui ont fini par mettre la main sur ces standards oubliés de la musique américaine, et comment ces portraits, initialement sous forme de cartes à jouer, ont peu être édités sous forme d’un livre-objet contenant un CD formidable : une sélection musicale de bluegrass, de contry et de jazz datant tous du début du siècle, compilée pour notre propre éveil musical. La simple évocation de ces artistes possède déjà quelque chose de magique. Ce sont le Memphis Jug Band, Jaybird Coleman, Charley Patton, Crockett’s Kentucky Mountaineers, Shelor Family, Frankie Franko & His Louisianians ; bref un concentré de folk américain à faire palir Alela Diane, Devendra Banhart ou les Fleet Foxes.

Inutile d’en rajouter, c’est avec un plaisir non dissimulé que je vous laisse en compagnie des Cannon’s Jug Stompers, illustrés ci-dessus, disponibles ci-dessous et installés quelque part au fin fond du Tennessee. That’s all folks !

CANNON’S JUG STOMPERS minglewood blues (MP3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>