Du 35 mm muet bichrome au Super Technirama 70 mm, les films Technicolor® sont les témoins archéologiques du plus fabuleux des procédés de couleur que l’histoire du cinéma ait connu. C’est le charme désuet du Magicien d’Oz, de Blanche Neige et les sept nains, Chantons sous la pluie, et Fenêtre sur cour. La vie en Technicolor® possède un esthétique inimitable, portée par une technologie audacieuse. Elle confirme aussi la relation indissociable entre fond et forme, art et industrie.

Aujourd’hui la famille s’agrandit, les idées prennent, la couleur éclate. TECNICOLOR est né d’une envie nouvelle qui depuis longtemps méritait un site qui lui soit propre. Son orthographe change et Chezmanu[c]bien tire sa révérence.

TECNICOLOR n’est pas un simple blog musical, c’est un blog à propos de la musique. Nous ne voulons pas faire une chronique de disque ou de concert de plus, mais nous voulons offrir sur cet espace une alternative au buzz qui sature le web. Amateurs de vide greniers et chercheurs de nouveaux trésors, nous voulons aller à la découverte des liens qui unissent un artiste à un autre, surtout lorsqu’ils dépassent les frontières de leur discipline initiale : la musique.

A l’ère de la pluridisciplinarité, le travail de la pochette d’un disque, d’une vidéo, d’un roman ou d’un spectacle sont autant d’indices sur la personnalité de leur auteurs que sur leurs directions artistiques. Je pense à Ennio Morricone & Sergio Leon, le Velvet Underground & Andy Warhol, Serge Gainsbourg & Joan Sfar, Philip Glass & Sesame Street à tous ceux présents et à venir sur nos pages.

Emmanuel Minelle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>